fondation louis Vuitton

IMG_3328

IMG_2340

Fondation Louis Vuitton

Évènement architectural de très grande ampleur, la fondation Louis Vuitton a ouvert ses portes en octobre 2014, pour soutenir la création et l’art contemporain.

Niché au sein du jardin d’acclimatation du Bois de Boulogne, le bâtiment se fond élégamment dans le décor, avec une structure aérienne faite de verre et bois, rappelant dans la forme d’un coléoptère géant.

Bernard Arnault pour le groupe LVMH commande le projet à l‘architecte Franck Gerhy et annonce ses ambitions culturelles : «  La fondation se consacre à déployer un projet artistique : la rencontre entre l’art, leurs œuvres et le plus large public ; les artistes d’aujourd’hui, ceux qui font l’art, l’art contemporain, dans une perception consciente du monde faite de questionnements, de ruptures mais surtout d’émotions. Je pense, en particulier, à l’intervention remarquable d’Olafur Eliasson. » (extrait de la préface du catalogue d’exposition «Les Clefs d’une passion»)

Dans la promenade, chaque élément invite à un dialogue entre le visiteur et l’environnement : vue quasi permanente sur l’extérieur, plan d’eau, terrasses panoramiques…

Comme souligné par Bernard Arnault, l’installation «Grotto» de l’artiste Olafur Eliasson, dont le travail a été présenté sous forme d’une grande rétrospective lors de l’inauguration, est étonnante. Cette œuvre fait partie intégrante de l’architecture de la fondation. Conçue comme un long couloir jouant sur les transparences et les reflets, l’installation est faite de miroirs et de triangles muraux recouverts de verre jaune. Au fur et à mesure de l’avancée, un effet kaléidoscope se crée et le visiteur perd ses repères, comme s’il s’enfonçait dans une grotte, pour autant lumineuse et accueillante.

Cette installation fait partie d’une liste de commandes spécifiques comme l’auditorium ou la terrasse ouest, afin de rassembler en un lieu architectes et artistes.

A l’intérieur, les différentes galeries présentent des œuvres monumentales, des installations et des objets d’art.

Actuellement, une exposition intitulée «  Les clefs d’une passion » est présentée depuis le 1er avril à la fondation.

La visite est incontournable car elle rassemble des œuvres iconiques du XXème siècle, présentées comme une collection exceptionnelle organisée en quatre séquences : expressionnisme subjectif, contemplative, popiste, et musique.

Ces œuvres viennent de musées des quatre coins du monde, sont par nature universelles et reconnues mais jusque-là jamais rassemblées et exposées dans un même espace.

Voilà l’occasion de voir la toute première version du « Cri » de Munch, « La Danse » de Matisse, les toiles des maitres du suprématisme Malevitch et Mondrian, qui explorent le point ultime de l’abstraction, ou les plus classiques mais non moins magnifiques « Nymphéas bleus » de Claude Monet. On comprend la filiation entre tous ces grands noms et leur réinterprétation des grands concepts de l’expression qui ont écrit une nouvelle histoire de l’art. On comprend aussi qu’est née la modernité de toutes ces audaces picturales et la scénographie nous permet de rencontrer ces oeuvres de façon privilégiée

.A visiter absolument avant le 6 juillet 2015.

Photos : Laurence VAN DIJEN

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s